Une journée en Normandie sur les sites du Débarquement

Même si je suis allée deux fois en Normandie, je n’avais jamais visité les sites du Débarquement. Et pourtant, je trouve fondamental de ne pas oublier le passé de notre Pays, composé de petites ou grandes histoires, marquées par le courage de celles et ceux qui les ont vécues.

Les gens de ma génération n’ont pas connu cette guerre, ils n’en ont qu’entendu parler en cours d’histoire ou par le biais de leurs aïeux. J’ai eu, pour ma part, la chance de naître et grandir dans une famille où la transmission prenait tout son sens lors de longues discussions, après les repas du samedi et/ou du dimanche. J’ai écouté les histoires de guerre vécues par mes grands-parents et mon arrière grand mère, Résistante. Ils voulaient tout nous dire, ne rien cacher, en espérant que nous n’ayons pas à vivre ça, à notre tour, un jour. Pour eux et tous ceux qui ont vécu ces sombres moments, il est de notre devoir de ne pas oublier, tout en regardant vers l’avenir…

En rentrant de Bretagne, l’occasion était donc trop belle de faire un petit détour sur la route. Nous avons fait quatre arrêts sur ce chemin :

  • le Cimetière militaire allemand de La Cambe

Parce que dans une guerre, il n’y a jamais vraiment un vainqueur et un vaincu… Parce que dans une guerre, il n’y a que la folie meurtrière. Parce que dans une guerre, tout le monde est finalement perdant.

Il règne dans ce cimetière allemand une ambiance glaciale et silencieuse. Les tombes sont noires, sinistres. C’est un premier choc pour moi d’imaginer que sous nos pas, reposent des milliers de soldats ennemis.

  • la Pointe du Hoc (commune de Cricqueville-en-Bessin)

Une émotion vive me submerge devant ce panorama. Ce lieu est chargé d’une tension silencieuse, quelque chose de perceptible, si on laisse aller ses sens. Les Allemands avaient fait de cet endroit une forteresse imprenable. Les Alliés avaient décidé d’en prendre le contrôle, au prix de pertes considérables (la déformation du site par les impacts d’obus en atteste). Je ne peux imaginer leur vision des falaises de plus de trente mètres depuis la mer et l’incroyable bravoure dont a fait preuve le 2ème bataillon de Rangers américains, en charge de cette opération.

  • Le cimetière militaire américain de Colleville-sur-Mer

Seuls le chant des oiseaux et une pluie battante accompagnent nos pas… Le site est monumental, très ordonné. Les perspectives entraînent nos regards vers cette immensité de tombes, symbolisée par des croix et étoiles d’une blancheur immaculée.

  • la plage d’Omaha Beach (commune de Colleville-sur-Mer)

Le cimetière américain surplombe cette immense plage; l’une des cinq du Débarquement. Il est difficile de penser qu’un si bel endroit ait pu être le théâtre de sanglants combats.

IMG_0458.JPG

Omaha Beach

 

  • Arromanches

Arromanches, paisible petite commune, symbole du génie tactique et technique des Alliés, avait été choisie pour abriter un port artificiel provisoire (port Mulberry). Il règne dans le petit centre-ville une atmosphère particulière, liée au fait que l’on a l’impression que le temps s’y est arrêté.

« Nous n’oublions pas, nous n’oublierons jamais, la dette d’infinie gratitude que nous avons contractée envers ceux qui ont tout donné pour notre Libération ». (R.Coty)


Pour finir, j’espère que cet article, que j’ai voulu le plus sobre possible, vous donnera envie d’aller vous confronter à notre Histoire. En cette période où le « bien vivre ensemble » est trop souvent oublié, il est nécessaire d’avoir parfois sous les yeux les ravages provoqués par la haine, la peur de l’autre et de sa différence. 


Notes pratiques:

– nous avons fait ce parcours en voiture, par manque de temps. Si vous restez plus longtemps, vous pouvez tenter la randonnée ou les promenades en vélo.

– tous les sites présentés sont gratuits. Il y a, sur certains, des musées, qui à mon avis, méritent la visite. 

 

4 réflexions sur “Une journée en Normandie sur les sites du Débarquement

  1. lavieenroseflamant dit :

    Voilà un endroit que je n’ai toujours pas fait et que j’aimerais découvrir avec mari et enfants ! J’espère pouvoir le programmer cette année. En attendant, merci à toi pour cet article, je te crois volontiers lorsque tu décris cette émotion si vive… et il est important de se rappeler ce qu’il s’est passé…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s