EnMaudVoyages à San Francisco : plages, parc et quartier hippie

Nous avions lu, avant de partir en voyage, que les samedis, les habitants de San Francisco aiment sortir prendre l’air sur les plages et/ou dans les parcs de la ville. Nous avons donc voulu faire comme eux, ce samedi 9 septembre 2017, poussés par l’envie de passer une bonne partie de la journée à la découverte du patrimoine plus naturel de San Francisco.

Baker Beach

Nous avons pris la direction de Baker Beach, dès le matin. San Francisco n’est pas connue pour être une station balnéaire courue mais nos petits doigts nous disaient bien que nous allions en prendre plein les yeux.

La balade dont je vais vous parler (jusqu’à Baker Beach) dure un peu plus de deux heures, avec un départ de Marina District, pour emprunter le sentier de Mountain Lake (sentier situé dans le parc de Presidio). Autant vous dire que ça commence très fort pour accéder au Parc, en passant par Lyon Street : les fameuses rues en pente assorties d’une volée d’escaliers m’ont calmée d’entrée de jeu !!

SONY DSC

Les escaliers de Lyon Street

 

Presidio, à cet endroit, est une forêt de lande. Le paysage est très agréable, le sol est fait de sable. Un véritable poumon de nature, en pleine ville.

Il y a des gens qui courent, d’autres qui font du sport, certains promènent leurs chiens… L’ambiance est très détendue. C’est drôle d’écrire cela mais nous avons été surpris de la gentillesse des gens croisés: un petit bonjour, un sourire qui nous ont fait plaisir et parfois encouragés à poursuivre notre chemin.

 

 

Plus nous marchons en direction de l’océan et plus la lande se fait présente: du sable, des pins et des pommes de pins géantes un peu partout. La balade est très agréable, au calme: nous avons dû croiser tout au plus deux promeneurs sur cette dernière partie du sentier.

SONY DSC

Sur le sentier de Mountain Lake…

Et puis, de plus en plus, nous sentons qu’Il est là, annoncé par un vent marin, qui revigore, rafraîchit. Pas de doute, nous arrivons face au Pacifique, pour une première escale à Baker Beach.

 

 

Le ciel brumeux renforce ce sentiment de bout du monde. Le Pacifique me fait un effet dingue à chaque fois; je suis émue d’être là.

La plage est grande, il y a de belles vagues, un vrai bonheur salé. Cette Baker Beach est vraiment pleine de surprises !!

La première, et non des moindres, est qu’elle est un peu nudiste (« un peu » car il y a aussi des gens habillés !). Nous croisons donc quelques messieurs tous nus, dans l’indifférence générale.

 

La deuxième surprise que nous réserve Baker Beach est grandiose… Tout au bout de la plage, s’offre à nous le Golden Gate, embrumé, magique. Je vous fais grâce de toutes les photos que j’ai prise pour ne vous en montrer qu’une seule: ma préférée.

SONY DSC

Vue sur le Golden Gate depuis Baker Beach

 

Baker Beach est pour nous un incontournable, lors d’une visite de San Francisco. Nous avons eu un énorme coup de cœur pour cette plage atypique et préservée.

Ocean Beach

Pour rejoindre Ocean Beach, nous avons emprunté Clement Street (et ça grimpe encore beaucoup !) pour redescendre enfin jusqu’à l’océan. Les seuls dans l’eau sont les surfeurs en quête de sensations fortes. Sur la jetée, nous croisons skateurs, cyclistes ou simples promeneurs. 

Ocean Beach est une plage immense, à perte de vue. C’est une magnifique claque visuelle que nous prenons, face à ce panorama grandiose.

Golden Gate Park

De la promenade en front d’océan, nous rejoignons Golden Gate Park, qui est le plus grand parc de la ville (sa superficie est même plus grande que celle de Central Park à New York).

Le parc est superbe; des arbres, des réservoirs d’eau, des cascades, des édifices magnifiques, comme le Conservatoire des fleurs. Les gens ont envahi les espaces verts pour un barbecue entre amis, un jeu d’adresse à ciel ouvert, un goûter ou même encore un mariage ! L’endroit est vraiment très cool et on se plaît à imaginer des moments de convivialité partagé dans un tel endroit.

Haight Street

En sortant du Parc, nous empruntons Haight Street qui nous conduit en plein coeur du quartier hippie, où se mèlent, pour notre plus grand plaisir, façades et enseignes colorées, graffitis, magasins décalés et vintage. C’est dans cette rue que vous pourrez apercevoir les Jambes les plus célèbres de San Francisco (Piedmont Boutique) !

331. SF Haight Street

 

En me remémorant ce samedi pour la rédaction de cet article, je me dis que même si nous avons énormément marché pour ne rien rater (environ huit heures de marche !), je ne voudrai rien changer à cette belle journée, pleine d’émotions et de coups de coeur.

Il fait bon vivre à San Francisco !

2 réflexions sur “EnMaudVoyages à San Francisco : plages, parc et quartier hippie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s