A la découverte de Buenos Aires !

C’est sous un format différent que je reprends du service ici, pour commencer cette nouvelle année. D’ailleurs, j’en profite pour vous souhaiter une très belle année 2018, faite de bonne santé, de joies, de réussites, de petites ou grandes découvertes et d’échanges.

J’ai été contactée par Lou de l’agence de voyages Argentina Excepcion (agence de voyages basée en Argentine), pour une collaboration; à savoir le partage sur mon blog d’un article rédigé par elle-même sur la thématique de mon choix.

L’agence de voyages étant spécialiste de l’organisation de voyages en Argentine (avec des combinés possibles au Chili, en Bolivie et au Pérou), j’ai demandé à Lou de m’envoyer un article sur Buenos Aires, une ville qui me fait rêver, synonyme, pour moi, de bout du monde, de tango… Même si je n’y suis pas allée personnellement -encore-, l’Argentine est un  pays qui me fait de l’œil depuis bien longtemps, même si je ne connais pas grand chose à son sujet. Cette collaboration est donc l’occasion d’en savoir un peu plus sur la capitale argentine, au travers d’un cityguide.

Bonne lecture !

« City guide de Buenos Aires, pour vous aider à flairer les bons coins »

Buenos Aires est selon moi l’anneau qui unit l’Europe à l’Amérique Latine. Au XIXe Siècle, le port de Santa Maria del Buen Ayre a reçu un grand nombre d’européens, bien souvent en provenance du Pays Basque, d’Espagne ou d’Italie (40% des immigrants étaient d’Italie). L’Europe se retrouve au travers de l’architecture, de la culture, de la cuisine. L’Amérique Latine se retrouve grâce au climat, au désordre heureux, aux sourires des habitants, aux coutumes du reste du pays, voire du continent. Le mélange d’influences de cette ville vous fera tomber amoureux d’elle en 10 minutes.

1. Buenos Aires by night

Si vous comptiez venir avec votre horloge française, c’est raté ! Ici, on retrouve le rythme de la Méditerranée: on mange tard, on sort tard et on se couche tard, surtout l’été, chez le glacier du coin, entre amis ou en famille. La nuit, les restaurants, bars et clubs sont « full of people ». Ici, il n’y a pas vraiment d’heure de fermeture, tout dépend du dernier client… prenons enfin notre temps ! Un conseil, sortez du côté de Palermo, d’Abasto, de La Recoleta ou du Caballito. This is Buenos Aires by night !

bar palermo (1)
2. Buenos Aires, vue du toit du Palacio Barolo

avenue-mai-barolo-750x525
L’Avenida Mayo, c’est un peu comme nos Champs Elysées à nous. Cette avenue est le symbole de l’âge d’or de Buenos Aires à la fin du XIXe et au début du XXe Siècle, au moment même où l’Europe se débattait au milieu de ses guerres et où les Amériques promettaient un avenir moins tragique aux hommes.

Les architectes européens ne désemplissaient pas et faisaient livrer le marbre venu d’Italie. C’est en quelque sorte dans cette atmosphère qu’a été construit le Palacio Barolo. Luis Barolo était un riche industriel, admiratif de Dante. En son honneur, il décida d’édifier ce bâtiment en faisant référence à la Divine Comédie : 100 mètres de hauteur en référence aux 100 poèmes. La façade montre bien les étapes entre l’enfer, le purgatoire et le paradis… Tout ceci sera raconté lors d’une visite, avec une préférence la nuit pour avoir une vue magique sur la ville depuis sa coupole et vivre un moment romantique.

3. Buenos Aires « so chic »

Le quartier de La Recoleta est super sympa car présente un bon nombre de lieux intéressants : la plaza Francia et son air de bohème, son église, son marché artisanal le weekend. Ce n’est pas tout, c’est ici que se situe le cimetière de La Recoleta où repose la célèbre Evita.

La Recoleta c’est aussi le musée des Beaux Arts; tout en simplicité le plus grand musée d’Argentine avec la bagatelle de 12 000 œuvres ! Le centre culturel Recoleta vaut le détour avec son mélange d’expositions pointues et ses œuvres amateurs. Enfin, vers le bas vous trouverez le Palais de Glace, qui était à l’origine une patinoire et qui aujourd’hui accueille des expositions, surtout de photographies. Continuez votre balade rue Alvear, le coin le plus chic de la ville avec ses édifices au style haussmannien.

nuestra-señora-pilar

4. Buenos Aires et La Boca

visite_boca_buenos_aires

La Boca, le quartier mythique, est incontournable quand on va sur Buenos Aires. Certains le connaissent pour le foot, d’autres pour son insécurité, ou encore pour son art, en tout cas c’est une obligation d’y aller mais en restant dans les sentiers battus du Caminito. La Boca est le premier port historique de la ville. Beaucoup de travailleurs pauvres sont devenus dockers et ont fait naître le « lunfardo » (l’argot portègne) et le Tango. Aujourd’hui encore ce quartier a su garder ses couleurs, ses danseurs de rue, son foot et deux musées (La résidence de Quinquela Martín et la Fondation PROA).

5. Buenos Aires et Puerto Madero

La Boca était devenu un trop petit port. Pour le soulager, on a construit le quartier de Puerto Madero, tout près du Rio de la Plata. Ce port non plus n’était pas suffisant et est vite tombé en ruine. C’est seulement dans les années 90 qu’on l’a remis sur pied. Aujourd’hui les quais sont beaux, neufs et propres, et le port accueille des bateaux dont le vieux gréement Sarmiento, des restaurants chics et gratte-ciels toujours plus hauts et modernes. C’est aujourd’hui le quartier le plus cher du pays. La promenade est vraiment agréable et nous promet un contact avec l’eau; ce qui, il faut le dire, n’est pas donné à Buenos Aires.

visiter_puerto_madero
6. Buenos Aires et sa tournée des bars

Buenos Aires est aussi une ville qui a 70 bars notables inscrits comme patrimoine historique. Beaucoup ont plus de cent ans… Autant dire presque la genèse pour ce pays qui a 200 ans d’âge ! N’hésitez pas à boire un cortado (THE café au lait du coin) avec des médias lunas (les croissants d’ici, pas mal du tout) dans ces petits lieux tout de bois vêtus, bloqués un siècle dans le passé.

medialunas-argentina
7. Buenos Aires et le foot

Le foot ici, ce n’est pas simplement le sport national, une passion. C’est beaucoup plus fort que ça. C’est comme une philosophie, une religion, dans le sens positif comme négatif. La ville bouge avec ses matchs et ses supporters.

Mais franchement, ça vaut le détour. N’hésitez pas à vous prendre des places pour voir ça de vos propres yeux. Assister aux partidos de River ou de Boca peut être compliqué mais essayez aussi d’autres endroits comme San Lorenzo (le club du Pape Francisco) ou Independiente. Allez voir les matchs dans un bar de hinchas (supporters) est aussi une bonne option pour vivre le foot Argentin.

drapeaux-football-argentine-750x525

8. Buenos Aires et son théâtre

L’Avenue Corrientes, alias le Broadway Argentin, est un incontournable de la ville. D’ailleurs Buenos Aires est la ville qui compte le plus de théâtres au monde. Incroyable hein ! Le samedi c’est super, les locaux organisent leur soirée en commençant par un théâtre ou un musical et finissent sur un des nombreux restaurants italiens du quartier. Vous aurez le choix entre grandes salles populaires comme le San Martín, ou des salles plus petites où règnera la passion du théâtre amateur porteño.

Teatro-Maipo-195x127
9. Buenos Aires et Tigre

delta_del_parana
A seulement 30 minutes en train du centre de Buenos Aires se trouve Tigre. C’est la ville du commencement du Delta du Paraná. Toujours avec simplicité, ce Delta est le 5e plus grand du monde… pas mal quand même ! Vous naviguerez dans un labyrinthe aquatique entre îles habitées tout le temps et résidence de vacances de riches portègnes. Une atmosphère unique, que jamais on ne verra en Europe.

10. Buenos Aires à deux pas des gauchos

A 100 km de la ville, je vous propose encore un autre décor encore plus dépaysant. C’est la ville de San Antonio de Areco qui vous plongera dans la vie des gauchos, ces cowboys à bérets de l’Amérique Latine. C’est avec des paillettes dans les yeux que vous admirerez le folklore qu’il y a. Pourquoi ne pas goûter un asado (le barbecue argentin, qui est, il faut le dire, bien plus impressionnant que nos petites merguez-chipos de l’été), tout en écoutant un peu de guitare. On aime !

domptage-bamba-areco-750x525

Si, comme moi, vous avez été séduits par ce cityguide de Buenos Aires, vous trouverez plus d’informations à cette adresse : Argentina Excepcion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s